« « Quand on ira sur les chemins, A bicyclette »….

Yves Montand

Durant le confinement, la réduction du trafic automobile a conduit à une amélioration de la qualité de l’air en ville et à une réduction forte du niveau de bruit dans les quartiers ; les gens se sont volontiers promenés et on a même pu jouer sur quelques voiries 😊

A l’heure du déconfinement, comment pérenniser ces bénéfices pour la qualité de vie tout en maintenant les mesures de prudence qui s’imposent (distanciation sociale, port du masque …) et en soutenant l’économie locale ?

De nombreuses villes européennes ont décidé de miser sur la mobilité cycliste et piétonne, en accord total avec le Pacte Vert pour l’Europe (Green Deal) ; il est vrai qu’environ 50% des déplacements en voiture y font moins de 5 km ! Ainsi, à Bruxelles, la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) a annoncé la mise en place de 40 km de pistes cyclables supplémentaires, en complément du Plan Good Move, et la transformation du Pentagone en zone à priorité piétons et cyclistes et à 20 km/h. Milan, Paris, Berlin, Londres s’engagent aussi massivement pour les cyclistes et les piétons et leur réappropriation de l’espace public.

A Woluwe-Saint-Pierre, on y participe aussi !

Les latérales de l’avenue de Tervuren vont être transformées en rues cyclables, le parc de Woluwe a été fermé aux voitures, plusieurs zones vont devenir des espaces-partagés à 20 km/h (par exemple, la place des Bouvreuils), des nouveaux arceaux et box à vélo vont être installés…

Il reste évidemment à faire: développer plus d’infrastructures cyclables et piétonnes (pistes et espaces; voies lentes; zones de stationnement vélo en rue, proches des commerces, des lieux publics, des écoles; drop-zones; sécurité des croisements; connectivité des quartiers; espaces partagés), inciter et valoriser ces modes doux… et ce, d’autant plus que les clients non motorisés sont des atouts pour le commerce de proximité et l’économie locale.
Après le déconfinement, retenons ces solutions bonnes pour la santé, le commerce de proximité, l’environnement, le climat et le porte-monnaie … qui s’en priverait?

Bon courage pour nous en sortir tous et toutes ensemble !

Quelques liens utiles :

Votre avis est important

9 + 12 =

Share This